Séminaire sur « le Parlement et les droits de l’homme » | Assemblée Nationale du Bénin

Séminaire sur « le Parlement et les droits de l’homme »

Les 18 et 19 mai 2017 s’est tenu à l’hôtel Myosotis de Cotonou un séminaire parlementaire d’information et d’échanges organisé par l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie avec l’Assemblée nationale du Bénin à l’attention des députés béninois, des acteurs de la justice et des représentants des organisations de défense des droits de l’homme sur le thème : « le Parlement et les droits de l’homme ». Après l’allocution de M. Salvatore Saguès, spécialiste des droits de l’homme à l’OIF et le message de M. Aubin MinakuNdjalandjoko, Président de l’APF, Président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo, présenté par M. Bernard Lesterlin, député français, c’est le Président de l’Assemblée nationale du Bénin, Me Adrien HOUNGBEDJI qui a solennellement ouvert les travaux du séminaire. Il a plaidé, dans son discours d’ouverture, pour le respect des piliers fondamentaux de l’Etat de droit et l’amélioration de la situation des droits de l’homme.

Après la cérémonie d’ouverture, les participants ont suivi cinq communications sur des thèmes très pertinents relatifs aux droits de l’homme.

Première communication : « Le rôle des parlementaires dans la protection des droits de l’homme » présentée par MM. Cheikh Diop Dionne, député du Sénégal et Bernard Lesterlin, député français ;
Deuxième communication : « Les mécanismes nationaux de prévention de la torture dans l’espace francophone » présentée par Mme Christine Razanamahasoa, députée de Madagascar, ancienne Présidente de l’Assemblée nationale, ancienne Ministre de la Justice et MM. Cheikh Diop Dionne, et Salvatore Saguès, spécialiste des droits de l’homme à l’OIF ;

Troisième communication : « Les parlementaires dans le renforcement des Institutions Nationales des droits de l’homme (INDH) », présentée par M. Salvatore Saguès ;

Quatrième communication : «Le concept général d’examen périodique universel (EPU) et le processus au Bénin », présentée par MM. Salvatore Saguès, et Ralmeg Gandaho, coordonnateur de «changement social Bénin» ;

Cinquième communication : « Parlement et abolition de la peine de mort » présentée par Mme Christine Razanamahasoa ;

Sixième communication : « L’enregistrement universel des naissances et la question des enfants sans identité » ; présentée par M. Bernard Lesterlin et Mme Eléonore Soglohoun de UNICEF Bénin ;

A la suite de ces différentes communications présentées par des experts très avertis, les participants ont fait des contributions et ont posé des questions auxquelles les communicateurs ont répondu.
C’est par une conférence de presse conduite par le Président Louis Vlavonou, Vice-Président de la Section APF-Bénin et modérateur du séminaire que les travaux ont pris fin à la grande satisfaction des participants et surtout des communicateurs, des experts et des responsables spécialistes des questions de droits de l’homme de l’OIF et de l’APF.

Prière lire ci-dessous le message de M. Aubin MinakuNdjalandjoko, Président de l’APF, Président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo et le discours d’ouverture du Président de l’Assemblée Nationale, Me Adrien HOUNGBEDJI

Message de M. Aubin MinakuNdjalandjoko, Président de l’APF, Président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo
Discours du Président de l’Assemblée Nationale Me Adrien HOUNGBEDJI
Présenté par Brice Guédé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Haut ↑